Les fidget Spinner ou Hand Spinner : La mode du moment

Publié le par Marie D.

Les fidget Spinner ou Hand Spinner : La mode du moment

D'ou vient le fidget spinner ?

Qui ne connait pas ce qu'est un fidget spinner ! En avez-vous entendu parler récemment ? Cette invention date de la fin des années 90 et est revenue cette année à la mode. Pourquoi seulement cette année ? Car le gadget, aussi appelé hand spinner, est désormais libre de droits.

J'en ai récemment acheté un pour mon fils et pour qu'il puisse s'amuser avec. Résultat : il est ravi ! Je lui ai aussi appris à se chronométrer et il arrive facilement à dépasser les 2 minutes avec son jouet favori.

A qui s'adresse le fidget spinner ?

Je pense qu'il s'adresse principalement à deux catégories de la population. Tout d'abord, il s'adresse aux enfants qui souhaitent trouver un jouet pour s'amuser et passer le temps. Lorsqu'il est en mouvement, le fidget spinner peut offrir à la vue de son utilisateur des images subliminales. Ces dernières sont obtenues par la vitesse de rotation des disques. Cette rotation joue un tour au cerveau et ce dernier croit voir des images qu'il ne voit en réalité pas. La perception que nous avons est surprenante et très originale.

Le deuxième intérêt du fidget spinner est pour les personnes atteintes de stress et d'anxiété. Ce jouet moderne leur permet d'avoir quelque chose entre leurs mains et ainsi de ne pas concentrer le stress à l'intérieur. Cela permet de l'évacuer et c'est toujours mieux que de se ronger les ongles par exemple.

Enfin, cet objet bientot culte peut aussi aider les personnes atteintes d'autisme. La vision obtenue avec ce jouet calme ces personnes et leur offre de la reflexion au calme.

Et son prix ?

Niveau prix, je trouve qu'on s'en sort très bien. OK, c'est un objet simple mais le prix est très abordable : compter entre 5 et 10 euros pour du moyen de gamme et entre 10 et 15 pour du haut de gamme. Finalement un cadeau très abordable qui ravira les petits comme les plus grands !

Publié dans jeu, jouet, enfant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article